Conseils et retours d'expériences d'une famille sur la mer.

Conseils et retours d'expériences d'une famille sur la mer.

Australes

Tubuai, une belle île des australes, dans l’océan Pacifique.

Tubuai, la perle des Australes, est une des 7 îles de cet archipel situé dans la partie sud de la Polynésie française. C’est le centre administratif et économique de cet archipel.
Cette île a une superficie de 45 km², la plus grande des Australes, et une population d’environ 2200 habitants.

Pour ceux qui aiment l’histoire et connaissent un peu celle de la Polynésie, les révoltés du Bounty y ont fait escale en 1789.

Carte de tubuai
Tubuai carte

Elle est dotée de deux passes, situées au nord-ouest de l’île.
La passe « Te Ara Moana » est plutôt large (0,7 mile) et profonde (15 mètres en moyenne, 7-8 mètres au minimum). Elle est donc généralement abritée et calme. Il y a quelques récifs, mais ils sont bien balisés.
La seconde, la passe de “Rotea” est plus petite et située juste au-dessus, d’une profondeur de 5m avec parait-il un haut fond à 2,3 mètres près du chenal.

Les deux passes sont situées en face du village principal : “Mataura”.

Mouillage à Tubuai

Il n’y a qu’une seule zone de mouillage à Tubuai.
La majeure partie du lagon n’est pas navigable en voilier.
De plus, la barrière de corail n’est pas très haute. Conséquemment, la houle rentre dans le lagon, qui n’est donc pas des plus calme ! Mais peut-être était-ce aussi la saison.

En face du village de Mataura

23°20’53″S
149° 29.27″O

Les fonds sous-marins sont principalement constitués d’un platier corallien mort, par conséquent l’ancre n’a pas une très bonne accroche.
De plus il est constellé de massifs coralliens plus ou moins gros rendant l’ancrage compliqué.

La météo était certes mauvaise, mais nous avons dérapé de nombreuses fois sur ce mouillage. Changeant de place à chaque fois espérant que ça accroche mieux, tout en essayant de rester éloigné des récifs à fleur d’eau.
Nous avons fini par mettre deux ancres empennelées avec 5 m de chaîne entre elles pour être plus tranquilles.

À proximité du mouillage se trouve le quai de débarquement principal de l’île. C’est là que les bateaux d’approvisionnement déchargent leurs marchandises.
Vous pouvez amarrer ici votre annexe, mais faites attention à ne pas déranger.
Il y a un deuxième quai, plus petit, à proximité de la mairie. On pouvait à l’époque y remplir ses bidons d’eau.

Un superbe arc-en-ciel dans le lagon de Tubuai

Couché de soleil

Ainsi qu’un coucher de soleil très menaçant…

À voir, à faire à Tubuai

Vous trouverez différents centres administratifs à Tubuai puisque c’est l’île principale de l’archipel des australes.

Côté administratif

Si vous venez d’arriver en Polynésie, n’oubliez pas d’aller faire vos formalités d’entrée à la gendarmerie de l’île.

Ainsi à Tubuai il y a une mairie, une gendarmerie, un aéroport, quelques établissements scolaires. Une poste et une banque avec la possibilité de retirer de l’argent. Une station-service et que quelques petits magasins…
Dis comme ça, ça peut sembler beaucoup, mais comme il n’y a pas vraiment de centre-ville, apprêtez-vous à marcher!

Les “magasins” que l’on trouve sur cette île sont principalement de petites épiceries de proximité.
On peut y acheter tout ce qui est boîtes de conserve et produits congelés ainsi que le basique pour la vie de tous les jours. Ne vous attendez pas à dénicher du bon fromage français ou des denrées périssables, car le bateau qui s’occupe de l’apprivoisement en denrées alimentaires de cette île ne passe en moyenne qu’une fois par mois!
Par contre en bord de route, vous trouverez plusieurs petits stands de fruits et légumes locaux selon la saison.

Des fruits et des légumes locaux

Si vous arrivez à la bonne saison (ce qui n’était pas notre cas), vous pourrez découvrir ainsi une bonne diversité de fruits et légumes. Du fait de la richesse de la terre et du climat plus tempéré que celui des autres archipels polynésiens, on trouve aux Australes des produits différents et variés.
Vous pourrez également visiter les plantations que l’on trouve sur cette ile comme celle bien connue localement de la pomme de terre des Australes.

Un lagon réputé

Le lagon de Tubuai est réputé pour ces nombreuses activités nautiques et ses jolies plages. N’y étant pas allés à la bonne saison nous n’avons malheureusement pas vu grand-chose de tout cela, mais on peut normalement y trouver :
Planches à voile, kite surf, kayak, va’a, plongée, excursion baleines, excursions pèche …

Entrainement de va'a

Durant notre séjour là-bas nous avons vu un très bel entraînement de Va’a ( pirogue polynésienne )

De très belles randonnées

Si vous êtes motivés par les randonnées, la traversière de l’île est apparemment une très belle balade à faire. Tout le monde nous la conseille. Mais la météo étant mitigée et Mary enceinte de 8 mois, nous ne nous y sommes pas risqués.
On peut aussi y découvrir quelques Marae (lieu de culte polynésien), même si la plu
part ne sont pas entretenus.

Notre histoire à Tubuai :

Nous sommes arrivés là-bas après 21 jours de mer, au départ de Nouvelle-Zélande.

Thon

Juste avant la passe, nous avons eu le droit à un petit thon de bienvenue.

Nous espérions pouvoir avoir un moment de calme abrité par la barrière de corail. Malheureusement, cette fameuse barrière n’est pas très haute sur l’atoll et notre bref séjour fut plutôt agité.

Une fois que nous avons jeté l’ancre et que nous avons été sûrs que le bateau n’allait plus bouger. Ça nous a pris un moment, le mouillage n’étant clairement pas le meilleur qu’ion puisse trouver. Nous sommes allés à terre pour trouver la gendarmerie et faire nos papiers de retour sur le territoire.
Les gendarmes furent accueillant
s. Après nous avoir offert café et petits gâteaux, ils remplirent rapidement les papiers, tout en nous régalant de petites anecdotes sur la vie de l’île.

Nous profitâmes de notre descente à terre pour refaire un petit peu de stock, viande, boisons… et toutes ces petites choses qui nous avaient manquées après ces 21 jours de mer.

Ensuite, nous nous sommes baladés le long de la route pour trouver des fruits et légumes frais. Que du bonheur !

Le tour de l’île

Nous avons décidé les jours suivants de découvrir l’île, nous nous sommes dit que nous pourrions faire du stop et voir où ça nous mène. Puis qu’ensuite en fonction de l’heure et du trafic sur la route on ferait demi-tour ou on ferait le tour de l’île.
Il se trouve que la voiture qui nous a pris en stop était celle des gendarmes qui faisaient leur ronde journalière; nous avons donc embarqué avec eux pour cette balade et nous avons appris de nouvelles anecdotes de cette île.
Les quelques autres personnes nous ayant conduits nous ont toutes dit que c’était vraiment dommage, car ce n’était pas la saison pour découvrir toutes les cultures propres à cette île.

Mary sur la plage

Nous ne sommes pas restés très longtemps à Tubuai.
Il nous fallait rentrer sur Tahiti. En effet, Mary devait faire ses dernières échographies avant l’accouchement; et nous devions également préparer le bateau pour l’arrivée de notre petite Élyanne.
Malgré cela, cette courte escale fut très agréable et si cette île n’était pas si loin de Bora Bora, nous pourrions y retourner pendant des vacances !

Ainsi notre séjour sur cette petite île ne fut pas des meilleurs. Mais c’est la météo qu’il faut mettre ici en cause.
Quand le voilier n’est pas en sécurité, et que le vent n’a de cesse de souffler furieusement, on est jamais vraiment serin.

Essayer d’y aller à une période plus clémente, pourquoi pas entre juillet et octobre, à la saison des baleines !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.