Aménager son voilier pour bébé
Enfants à bord

Quelques astuces pour aménager son bateau pour un bébé.

Vous envisagez de partir avec un bébé sur un voilier, mais vous vous dites que ce n’est pas un environnement adapté pour lui ?
Ne renoncez pas à vos projets pour ça ! Vous pouvez tout à fait adapter n’importe quel bateau à l’accueil d’un tout petit.

Nous allons vous y aider dans cet article, en vous montrant des exemples concrets d’aménagement. Ceux que nous avons réalisés dans notre voilier, pour l’arrivée de nos 2 bébés. De plus, nous vous donnerons les règles et objets indispensables pour voyager sereinement avec un bambin à bord.

Nous parlerons ici des mini-marins, soit ceux qui ont entre quelques jours jusqu’à 1 an environ. C’est-à-dire avant qu’ils sachent marcher.
Un article sur l’aménagement pour les enfants (plus grand) viendra un peu plus tard.

La sécurité

Comme toujours, on commencera par ce point qui est certainement le plus important à bord d’un voilier, avec des enfants.

Alors, pour les bébés, je trouve difficile de conseiller du matériel de sécurité, parce qu’il est compliqué d’en trouver adapté à leur taille.
En effet, gilet de sauvetage et harnais de sécurité sont rarement adaptés aux tout petits de moins d’un an.
De plus, ils ne sont pas vraiment utiles puisque votre enfant ne sachant pas encore marcher se rendra difficilement seul à l’extérieur. C’est d’ailleurs à vous de rendre cela impossible.

Je pense qu’il est plus important de lui préparer des espaces sécurisés comme on le verra dans le paragraphe : Comment gérer son bébé en navigation ?

Je rajoute un lien, merci à la lectrice qui me l’a proposé, il existe un gilet vraiment adapté pour les bébés. Il s’agit du Regatta Thermo Cruise Baby.

Pour moi le plus important point de vue sécurité, sera donc que vous vous vous sentez capables de gérer toutes situations avec un bébé à bord.
C’est-à-dire qu’il faudra prendre en compte que la plupart du temps, un des adultes sera occupé à le gérer et sera donc moins disponible pour la gestion du bateau.

Escalier sécurisé

Je me rappelle moi-même avoir beaucoup hésité à naviguer avec un bébé, en me souvenant de l’anecdote d’une amie.
Celle-ci avait été choquée, parce que lors d’une navigation, la mer était mauvaise et ils ont eu une avarie. Elle avait alors été obligée de laisser son bébé pleurer plus d’une heure seul dans son lit tandis qu’elle devait aider son homme à gérer le bateau pendant cette phase difficile.
Le nourrisson n’était certes pas en danger, toutefois cet épisode a fait décider à cette amie de ne pas repartir en mer tant que leur petit n’aurait pas au moins deux ans.

Ainsi, on réfléchira toujours plus, avant de partir en mer. La météo est-elle bonne, la mer est-elle assez calme. Pourra-t-on se passer d’un adulte pour la plus grande part de la navigation. L’adulte en question a-t-il envie de passer une grande partie de la navigation à s’occuper d’un bébé, c’est important également.

Par sécurité et pour se rassurer, il peut être intéressant avant de partir de participer à un stage d’Initiation aux premiers secours enfant et nourrisson.

Les objets indispensables :

Le porte-bébé

Pour monter et descendre du voilier, de l’annexe, pour aller faire ses courses, en randonnée… avoir un porte-bébé (ou une écharpe de portage) change la vie !
Votre tout petit est calé contre vous, en toute sécurité.

Le coussin d’allaitement

Pour allaiter bien sûr, mais aussi pour poser son bébé n’importe où dans le bateau en sécurité.
Certains disposent même d’un système de ceinture qui empêche votre tout petit dans sortir (tant qu’il a moins de 6-8 mois en tout cas).

Ce n’est certes pas suffisant en navigation, puisque si le bateau gite, le coussin pourrait glisser. Mais au mouillage ou en marina, c’est vraiment pratique.
En mer, on peut l’utiliser pour mieux caler bébé dans son lit afin qu’il ne roule pas d’un bord sur l’autre.

Bébé dort :

Ou comment aménager la cabine de bébé ?

Le principal nous somme d’accord est que le lit de bébé soit suffisamment sécurisé pour qu’il ne puisse pas tomber, même si le voilier bouge beaucoup par mer agitée.

Pour cela, nous avons retenu 2 points clefs :

  • Une barrière antiroulis assez haute, pour qu’ils ne puissent pas tomber, même s’ils se mettent debout.
    Pour nous, ce sera en plastique transparent. On aime l’idée de pouvoir les regarder dormir.
  • Pas d’objets qui risqueraient de chuter sur eux ou les déranger dans le lit si la mer était agitée.

En cododo

Nous, nous avons choisi le cododo de 0 à 8 mois environ. Nous ne discuterons pas de ce choix ici ce n’est pas le sujet. Juste des aménagements qui en ont découlé.
Le lit bébé était donc dans notre cabine, plus ou moins collé au nôtre.

Le lit bébé d’Elyanne

Pour la première, compte tenu de l’agencement de notre cabine à l’époque, la couchette simple de bâbord était la sienne, tandis que la double sur tribord était la nôtre. Même si Elyanne passait souvent une bonne partie de la nuit entre nous dans le lit.

Nous avons juste ajouté une planche de contre-plaqué, fixées solidement, pour fermer son lit. Ma sœur y a fait une très belle peinture, c’était vraiment joli.

Nous avions aménagé l’espace central en table à langer.

Le lit bébé de Nayel

Nous avions entre temps, changé la disposition de notre cabine pour avoir un plus grand lit. Cette fois Nayel avait donc vraiment son lit collé au nôtre.

Pour lui, on nous a offert un cocoonababy, conseillé par une amie de bateau.
Et c’est vrai que Nayel y était vraiment bien calé, il y a passé de très bonnes nuits.

Je n’ai malheureusement pas pu retrouver de photo de l’aménagement de son espace dans notre cabine, quand il y était. J’en mettrai si j’en retrouve. Mais en gros, son cocoonababy était à côté de nous dans notre lit. Nous avons ajouté une barrière à barreau pour qu’il ne puisse pas tomber du lit si par le plus grand mystère il arrivait à s’extraire du cocoon 😉.

Dans leur propre cabine

À 1 an pour la première et à 8 mois pour le second. Ils ont intégré leur propre cabine.

Avec toujours un même objectif, qu’ils soient en toute sécurité dans leur lit, quelle que soit la météo.

Vous pouvez voir comment ont évoluées leurs cabines dans l’article A la découverte de notre voilier, le Phoenix !

Le hamac

Nous avons parfois utilisé un hamac pour Elyanne, pour la sieste, dans les débuts. Et elle appréciait vraiment beaucoup. Elle y dormait très bien.

Par contre, il faut vraiment toujours rester à proximité.
Non pas que les enfants risquent vraiment de tomber. Ils y sont plutôt bien calés. Mais parce qu’avec même de petites vagues, le mouvement de balancier s’amplifie très vite. Il lui est parfois arrivé de commencer à se balancer à une hauteur et une vitesse très effrayante. Pour nous en tout cas. Elle n’a pas eu l’aire dérangée 🙂

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Hamac-scaled.jpg.

Le lit suspendu

Nous en avons déjà entendu parler, mais jamais vu en vrai. Du lit suspendu au-dessus des parents ! Il s’agissait dans un cas d’une mini barque en bois, dans l’autre d’un mini hamac. Dans les deux cas, le « lit » en question serait fixé au plafond de la cabine. Le bébé serait ainsi facile d’accès pour les parents sans vraiment être dans leur lit. Le concept à l’air sympa !

Bébé mange

L’allaitement maternel est bien sûr un choix personnel, mais si vous naviguez et changez de pays régulièrement les premiers mois de votre enfant, cela peut vraiment vous simplifier la vie.
Vous éviterez d’avoir à trouver et stocker le lait en poudre approprié, de même que les nombreux biberons. Et l’eau nécessaire à leur nettoyage régulier.
Et perso moi j’ai adoré ce rapport privilégié avec mon bébé.

Ensuite pour les repas, nous utilisons soit un siège, fixé avec des sangles, soit les genoux de papa ou maman.

L’hygiène de bébé

La baignoire ou bassine (baignoire pliable ou gonflable)

Nous avons actuellement les deux. Quand ils étaient tout petits, la baignoire était bien pratique. On est plus à l’aise pour laver bébé. Posée sur la table par exemple, on ne se casse pas le dos.
Mais ça prend de la place.

Vers 7-8 mois, quand ils tiennent bien assis seuls, la grande bassine à un côté sympa. Plus d’eau en hauteur, ils peuvent barboter plus longtemps sans avoir froid (toujours sous surveillance, bien sûr).
Et les grosses bassines sont aussi bien pratiques pour faire la lessive.

La table à langer

Ou espace à langer.
Ce n’est pas obligatoirement une table à langer comme on en voit dans les maisons, mais plutôt un espace où on a tout à porter de mains pour changer bébé. Même de nuit.

Les couches

J’ai à peine essayé les couches lavables. J’ai eu mes deux bébés sur un bateau, mais alors que nous étions sédentaires. Donc je travaillais.
Et je l’avoue gérer, bébé, travail, allaitement et lavage de couches à la main, c’était trop pour moi. J’ai laissé tomber.

Toutefois, je reste convaincu que c’est une bonne solution, surtout lorsque l’on voyage.
Autant du point de vue écologique que du point de vue stockage longue durée. Sous condition de ne pas être trop rationné en eau douce aussi.

Comment gérer bébé en navigation

Pour nous, en navigation, notre bébé est soit dans les bras d’un des parents. Soit dans son lit. Soit dans son siège auto bien arrimé !

Par mer vraiment calme, il nous est arrivé de la/le laisser jouer au fond du cockpit. Le nôtre est très creux et fermé, aucun risque qu’il ne s’échappe par mégarde.

Mais de toute façon dès que ça bouge en mer, même juste un peu, ils n’étaient pas à l’aise tant qu’ils n’étaient pas bien calés, donc siège auto ou bras de papa/maman.

Nous avons mis en place des espaces plus sécurisés, pour quand nous devons être tous les deux à la manœuvre :

  • Son lit
  • Dans le carré, par mer peu agitée.
  • Ou partout à bord ou on peut fixer le siège auto ou la nacelle.

Dans le carré

Avec une planche en contre-plaqué, qui par chance se cale bien dans plusieurs endroits du bateau. Dont la banquette tribord du carré.
Toutefois, s’ils le voulaient, ils pouvaient en sortir. En passant sur la table ou par l’espace ouvert qui restait sur l’arrière.
C’était donc l’espace de jeu, en mer, mais toujours en présence d’un adulte.

Un peu partout dans le bateau

Le siège auto et la nacelle sont vraiment pratiques à bord d’un voilier.

La nacelle, on ne connaissait pas quand nous avons eu Elyanne et nous utilisions alors plutôt le porte-bébé.
C’est vraiment pratique quand ils dorment ou préfèrent rester allonger, le siège auto pour être assis.

Il faut trouver les endroits à bord où on peut les amarrer solidement.

Bébé joue

Ce n’est certes pas primordial, mais c’est quand même mieux d’avoir un bébé heureux à bord, et pour ça les jeux ça compte !

Pour les jeux dans l’eau, si vous ne savez pas quelles bouées ou brassards choisir, vous pouvez lire Elyanne essaie pour vous : bouées, brassard et autres objets flottants.

Les deux jeux préférés de nos petits :

  • balançoire
  • piscine

Conclusion

Le plus important est que vous ayez au moins un espace à bord ou vous pouvez laisser votre bébé sans surveillance, en toute sécurité, pendant une manœuvre d’urgence.

Pour le reste, arrangez votre bateau pour qu’il vous plaise à vous et à votre famille, tout en gardant leur sécurité à l’esprit.

Si vous avez aimé cet article, partagez-le !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *