Enfants à bord

Elyanne essaie pour vous : bouées, brassard et autres objets flottants.

Il y a quelques semaines, je discutai avec la maman de deux jumeaux de 10 mois vivant également sur un voilier. Nous parlions de la sécurité de nos tout petits lors des baignades (entre autres).
Nous comparions donc les différents objets flottants de notre connaissance : bouée siège, brassards, gilet de sauvetage, maillot de bain avec flotteurs… et leur degré de sécurité (et d’amusement) pour nos enfants.
Je me suis alors dit : pourquoi ne pas faire des recherches un peu plus approfondies et publier un article à ce sujet ! Je suis sûr que bien d’autres parents se posent ce genre de questions !

Elyanne, notre fille ainée de 4 ans et demi, a été ravie de tester les différentes bouées que nous avions à notre disposition. Puis de participer à une séance photo pour vous montrer tout ça.


J’ai fait les constatations suivantes avec mes petits marins. Tout dépend bien sûr de l’âge de vos enfants, et de l’habitude qu’ils ont d’être en contact avec l’eau. Les miens, comme la plupart de ceux vivant sur un voilier passent les trois quarts de leur temps dans la mer !


Je classerai les différents flotteurs par age pour plus de clarté, mais ce n’est bien sûr qu’à titre indicatif.

Mais tout d’abord, quelques rappels de sécurité !

La sécurité d’abord !

  • Pour suivre les conseils de l’OMS : bébé va dans l’eau à partir de 5 mois (vaccination BCG et pentacoq obligatoires)
  • Choisissez vos bouées et autres objets flottants d’une taille adaptée à celle de votre enfant et aux normes CE.
  • Attention au soleil ! Il faut toujours utiliser :
    – crème solaire indice 50 (préférez-en une qui n’abime pas les coraux si vous vous baignez dans des eaux récifales)
    – lycra ou combinaison
    – lunettes de soleil
    – Casquette ou chapeau
    -> il est déconseillé de s’exposer au soleil entre 10 h et 15 h, les heures ou il est le plus intense.

  • Et TOUJOURS UN ADULTE À PROXIMITÉ !

Les bouées de 5 mois à 2 ans :

Bouée siège pour bébé

Celles constituées de deux anneaux concentriques sont plus sécurisées
. Il y a peu de chance que le bébé retourne lui-même sa bouée. Toutefois, faites toujours attention aux autres enfants à proximité.
Dans cette bouée, le tout petit est en confiance, mais a assez peu de contact avec l’eau. Ses mains touchent peu, voire pas du tout, l’eau selon le modèle.

Bouées de cou
Elles sont fortement déconseillées par la plupart des professionnels de santé.

Bouée Swimtrainer

Très sécurisées, l’enfant ne peut pas se retourner seul
et il est bien attaché avec les différentes sangles. Il est dans une position propice à l’apprentissage de la natation.
Si vous choisissez ce type de bouée, commencer tôt avec votre tout petit. Personnellement, le concept me parait vraiment bien (j’en ai acheté un), mais mes enfants habitués à une position plus verticale dans l’eau n’ont pas du tout accroché. On ne l’a pas gardé longtemps.

À noter : L’Association française de pédiatrie ambulatoire déconseille fortement l’usage de bouées, car elles peuvent se renverser avec l’enfant.

-> Pensez aussi à la couche spéciale pour bébé pour la piscine ou une plage très fréquentée.

Les bouées de 2 ans à 4 ans :

À cet âge, le tout petit maitrise mieux ses gestes et arrive à maintenir sa position tête hors de l’eau en effectuant des mouvements de bras et de jambes. Toutefois, il n’est pas encore vraiment autonome dans l’eau.


Puddle jumper ou brassard évolutif

Il s’agit de brassards adaptés avec une ceinture flottante.
Le kit s’utilise dans son intégralité pour les tout-petits. On utilisera seulement les brassards quand l’enfant sera plus à l’aise dans l’eau. Puis uniquement la ceinture lorsqu’il sera en âge d’apprendre a nager.
N’oubliez pas de vérifier régulièrement le bon état des flotteurs (pas de fuites).

Gilet de sauvetage ou gilet de natation

C’est actuellement ce qu’Elyanne préfère utiliser lorsqu’elle se baigne autour du voilier (lorsqu’elle n’a pas pied).
L’avantage du gilet de sauvetage, c’est que normalement à partir du moment où on voyage en voilier avec des enfants on en a obligatoirement à bord.
De plus, il est plus sécuritaire que le second, c’est pour cela qu’il a été fait !
Le gilet de natation quant à lui est plus confortable. L’enfant a une meilleure liberté de mouvement.

Maillot flottant

Nous ne les avons jamais essayés, mais on en a entendu le plus grand bien.
Les enfants sont à l’aise et ne risquent pas d’enlever leurs flotteurs entre deux passages dans l’eau.

Frite en mousse

À tout âge. Elle est très appréciée autant des tout-petits que des enfants plus grands ou du parent accompagnateur.

Bouées rondes

Elles attirent beaucoup nos enfants avec leurs formes et leurs couleurs variées, mais ils n’y sont pas en sécurité.
En effet, ils peuvent facilement glisser au travers ou se retourner. De plus, ces bouées donnent une fausse impression de sécurité aux parents qui risquent de relâcher leur attention.
À utiliser donc en ayant conscience que ce sont juste des aides à la flottaison et qu’il ne faut en aucun cas diminuer sa surveillance.

Les bouées de 4 ans à 6 ans :

C’est généralement l’âge ou nos enfants apprennent à nager.
On utilisera donc principalement ce qu’on retrouve en piscine pour les cours de natation.

Brassards

Pratiques, ils prennent peu de places et peuvent donc être transportés facilement partout.
Généralement très appréciés des enfants.
N’oubliez pas de vérifier régulièrement leur bon état (pas de fuites).

Planche en mousse et ceinture de natation

Parfait pour apprendre à nager
comme à la piscine.
La frite en mousse
l’est tout autant.

Le choix de nos enfants

Comme dit précédemment, Elyanne préfère actuellement le gilet de sauvetage. Il y a peu, c’était plutôt les brassards 🙂

L’un comme l’autre, nos enfants n’ont jamais été grands fans de bouées. Moins de contact avec l’eau, moins de liberté de mouvement…

En fait, tout petits, ils préfèrent se baigner dans nos bras. Ils se sentent alors protégés, en sécurité.
Tant et si bien qu’entre 1 et 2 ans et demi, il était un peu difficile de leur mettre bouée ou brassards. En effet, ils appréciaient trop d’être libre de leurs mouvements et de profiter pleinement du contact de l’eau.
Toutefois, cela leur permet aussi d’apprendre à être vraiment à l’aise dans cet élément et à développer leur autonomie. Par contre, cela nécessite une surveillance de tout instant !

Ce n’est que vers 3 ans qu’Elyanne a commencé à apprécier les bouées. Nayel veut parfois les essayer, mais à peine quelques instants plus tard il demande à les retirer.


Pour résumer, question sécurité, le gilet de sauvetage homologué est le numéro 1.
Il a été créé pour ça !
Et d’après Elyanne et moi, ce qui allie le mieux fun et sécurité ce sont les brassards et le gilet de natation.

Des bouées à la plage Matira, Bora Bora.
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *