Conseils et retours d'expériences d'une famille sur la mer.

Conseils et retours d'expériences d'une famille sur la mer.

Mary et Elyanne en voilier
Enfants à bord

Comment aménager son bateau pour ses enfants ?

Vous venez d’acheter votre voilier, et vous voulez vous installer à bord rapidement, pour profiter des beaux jours.

Prendre vos marques avant de partir pour un long voyage.

Mais…

Votre bateau n’est pas adapté pour accueillir de jeunes enfants à bord en toute sécurité !

Pas de panique, il n’est pas difficile de mettre en place les quelques éléments indispensables à la sécurité et au bien être de nos petits mousses.

On vous accompagne, pour faire le tour de votre voilier, en vous indiquant les aménagements nécessaires et ceux plus pratiques, à faire à l’intérieur comme à extérieur.

Vous saurez tout sur comment aménager votre voilier pour vos enfants.

Cet article fait suite à : Quelques astuces pour aménager son bateau pour un bébé.
Qui concerne les tout petits, avant qu’ils ne sachent marcher.

Ce nouvel article parlera des enfants âgés de 1 à 12 ans environ.

Les enfants plus grands ne nécessitent pas, je pense, d’aménagement spécifique. On parlera alors plus de règles et de sécurité.

Commençons tout d’abord par le plus important, comme toujours, le matériel de sécurité.

Vous avez déjà dû l’entendre dire : « Quand on part en mer, l’objectif principal, n’est pas de faire un beau voyage, mais d’arriver tous entier à destination. »

En effet, même si quand on part, vivre un beau voyage est souvent notre but principal, il faut que cette phrase vous reste à l’esprit.

Vous conviendrez, qu’arriver tous à destination, et en bonne santé de préférence, est la base de ce qui fera de ce voyage, un beau voyage.

Je préfère préciser, que nous ne sommes pas vraiment un exemple concernant la sécurité.
J’imagine que nous vivons sur un voilier depuis trop longtemps, du coup, on se relâche avec le temps.

De plus, nous vivons sur un voilier 24 h/24. Pour nos enfants, ça veut dire depuis leur naissance et pour un bon nombre d’années encore.
Je n’aimerais pas demander à mes petits anges de passer toute leur enfance attachés (avec un gilet de sauvetage et un harnais) !

Toutefois, si un accident devait arriver, on ne se le pardonnerait pas !

Il vaut donc mieux être prudent.

Et prudent, nous aussi, on essaie de l’être au maximum. En ciblant surtout sur l’anticipation.

Les textes

D’après la division 240, le seul matériel obligatoire à bord, par rapport aux enfants, serait un équipement individuel de flottabilité (EIF) adapte a la morphologie de l’utilisateur.

-> Un gilet de sauvetage, pour être plus clair.

Il faut donc bien 1 gilet, par enfant à bord, adapté à son poids.

On aura tendance à préférer le gilet classique pour les non-nageurs, même s’il n’y a pas d’obligation. On a tous entendu parler de VFI qui ne se sont pas gonflés, mieux vaut ne pas prendre de risque.
Et de toute façon, les gilets gonflants sont plus chers et je ne suis pas sûr qu’on en trouve pour les enfants moins de 15 kg.

Quoi qu’il en soit, vous pouvez trouver facilement un gilet de sauvetage pour enfant chez n’importe quel shipchandler : Accastillage diffusion, Uship, Big ship… ou même décathlon !

Deuxièmement, non obligatoire, mais fortement recommandé, que ce soit pour les enfants ou pour les adultes : Le harnais de sécurité.
Celui-ci doit avoir une longe suffisamment courte pour que votre petit mousse ne puisse pas tomber à la mer.
Certains gilets ont d’ailleurs un harnais intégré.

Il sera particulièrement utile pour les enfants plus grands qui veulent aider aux manœuvres, pas de risque en cas de faux pas.

Nous, nous avons tout ça à bord. Mais comme je le disais précédemment, les enfants les portent très rarement. Nous comptons plus sur une bonne habitude du bateau et des consignes claires (et rappelées régulièrement) en navigation.

-> Les enfants ne sortent jamais à l’extérieur si la mer est mauvaise.

-> Interdiction d’être à l’extérieur sans être accompagné d’un adulte.

-> Une main pour soi, une main pour le bateau (la règle à répéter à l’intérieur comme à l’extérieur, à chaque sortie en mer).

Mais nos enfants sont encore petits et nous naviguons peu en ce moment. Ils sont donc la plupart du temps à l’intérieur lorsque nous sommes en mer. Nous agirons probablement différemment quand ils seront plus grands.

À chacun d’ajuster ses règles, selon ses petits mousses.

 

Aller, maintenant on déstresse et on passe à ce qui est plus amusant, les aménagements pour nos enfants !

Aménager la cabine des enfants

Aménager la cabine d’un enfant, c’est comme aménager une chambre
d’enfant en fait.
On a deux axes de travail : la sécurité et la création d’un environnement agréable 🙂

Coté sécurité

Votre enfant doit être en sécurité dans sa cabine, même si la mer est agitée. Une blessure grave, en pleine mer, pourrait avoir des conséquences dramatiques.

Voici, d’après nous, les points les plus importants côté sécurité :

  • Une barrière antiroulis, pour que votre enfant ne risque pas de tomber de son lit en navigation.
  • Des étagères fermées/bloquées, pour que les objets ne lui tombent pas dessus la nuit lorsque la mer est agitée.
  • Une/des marches stables, pour monter, si le lit est haut.

La barrière antiroulis :

Nous avons choisi de faire les nôtres en plastique transparent. Elles peuvent être également en bois, en filet ou en tissus. C’est au choix des parents. Ça dépendra aussi bien sûr de l’aménagement initial de votre voilier.

Nous, nous avons privilégié le plastique transparent, parce que les couchettes de nos petits marins sont très hautes. En bois ou en tissus, nous n’aurions pas pu vérifier facilement si tout allait bien.

Pour l’instant, ils ne sont pas capables d’ouvrir seuls leur antiroulis. C’est un choix bien entendu. Ainsi ils ne pourraient pas sortir seuls de leur lit en mer sans que l’on s’en aperçoive.

La plus grande ayant 5 ans, nous ne fermons qu’un côté de l’antiroulis au mouillage. Ainsi, elle ne peut pas tomber accidentellement de son lit, mais peut quand même descendre seule si elle le souhaite (pour aller aux toilettes la nuit par exemple).

Les étagères :

Les étagères de bateau ont souvent un rebord assez haut pour que les objets rangés ne puissent pas tomber.

Une autre possibilité consiste à ajouter une sangle pour maintenir ce qui pourrait tomber quand même (dans notre cas, les livres).

Par ailleurs, nous vous conseillons dans tous les cas d’éviter de ranger des objets lourds au-dessus d’une couchette, on ne sait jamais ce qui peut arriver, une vague traitresse est vite arrivée !

Les marches d’accès :

C’est un peu spécifique à notre voilier.

Comme les couchettes sont très hautes, il a fallu rajouter des marches pour que les enfants puissent y monter seuls.

Pour cela, nous avons juste ajouté une petite planche sur les tiroirs entrouverts côté Nayel. Et un coffre à jouets en bois, plus stable, pouvant faire office de marche côté Elyanne.

Et sinon, il se passe quoi !

Je vous raconte ici quelques anecdotes personnelles de quand j’étais enfant. Mes parents découvraient encore la vie en voilier et n’avaient pas encore toutes les astuces de vie à bord avec des enfants ;).

 

Déjà, je me souviens très bien du grand nombre de nuits que nous avons passées avec des livres dans notre couchette !
Certes, ayant toujours adoré les livres, nous en avions trop, donc ils ne se calaient pas bien dans la bibliothèque. C’est pourquoi en nav, régulièrement, 2-3 livres se retrouvaient dans le lit à cause d’une vague un peu plus forte que les autres.

Ça ne nous empêchait pas de dormir, mais ça reste assez désagréable d’avoir mal au dos ou a la cuisse au réveil à cause d’un livre mal calé.

 

Toutefois, notre plus gros incident reste probablement la fois où ma jeune sœur a dormi dans la cabine parentale pendant une navigation un peu agitée.

Elle avait 6 ans à l’époque.

Dans la cabine de nos parents, il y avait une petite TV, vraiment petite, environ 20 cm par 20 cm.

Elle était, semble -t-il, bien calée, sur une petite étagère au-dessus du lit.
Cette nuit-là, une vague plus forte que les autres fit sauter la TV de son étagère, juste sur la tête de la petite endormie !
Elle se réveilla bien sûr en pleurant et mes parents eurent fort à faire pour la calmer. Mais nous avons eu de la chance qu’elle n’ait pas été vraiment blessée !
En tout cas depuis ce jour la TV a toujours été bien attachée et plus seulement calée sur son étagère.

 

On ne se rend souvent pas bien compte de tous les mouvements que peut avoir un voilier en mer !

 

Rappel aux enfants : On range toujours sa chambre avant de partir en mer.

Coté confort

Dans cette partie, je vous suggère de demander l’avis de votre enfant. Après tout, c’est lui qui y passera de longues nuits !

Voici quelques idées !

Un bureau :

Pour les enfants en âge scolaire, un coin bureau dans sa cabine peut être bien pratique. Même si bien souvent on préfèrera faire « l’école » dans le salon, c’est agréable pour eux d’avoir un coin pour écrire tranquillement.

-> Dans le cas d’Elyanne c’est un placard à hauteur du lit, qui ouvert, fait office de bureau.

Des décos réalisées par eux même :

Elyanne adore tous ses petits mobiles faits avec papa, suspendu dans sa chambre. Elle aime aussi scotcher aux cloisons ses plus beaux coloriages.

Les petits plus :

Des interrupteurs à leur portée pour éclairer juste ce qu’il faut.

-> Ainsi Elyanne a une petite penderie au bas de son lit. Elle est bien éclairée, ce qui lui permet de choisir ses robes elles-mêmes (et de les ranger elle-même aussi, mais bizarrement c’est plus compliqué pour ce point).

Un espace aménagé sur mesure.

-> Dans un petit coin de la cabine, il y a aussi le coin cuisine (qui se transforme parfois en établi à outil). Fixé aux cloisons, il est adapté à la taille des enfants, mais aussi à celle du voilier.

Il faut bien optimiser l’espace !

Aménager le carré

Peu d’aménagements de ce côté-là. Du moins chez nous en tout cas. Nous n’avons pas trouvé ça nécessaire.

Selon l’âge de votre enfant, vous pouvez prévoir :

Aménager les toilettes/la salle de bain

Si vous voulez que votre enfant soit au maximum autonome à bord, il faudra surement ajouter quelques petits éléments dans ces deux pièces.

Pour vous donner des idées, voici nos aménagements à nous sur le Phoenix :

Pour les toilettes

  • Un interrupteur à leur hauteur.
  • Une main courante pour que les enfants puissent se tenir si la mer est agitée.
  • Un tabouret pour se laver les mains après.
Pour la salle de bain

Là encore, nous avons installé un interrupteur à leur hauteur.

De plus, nous avons ajouté un support pour la pomme de douche, à hauteur des enfants

Et pour finir, nous avons installé un petit lavabo amovible.

Nous avons en plus une grande bassine pour le bain du plus jeune.
La grande en profite encore de temps en temps, mais ça commence à être serré : D

Comment gérer vos enfants en navigation

Certains adorent être en mer, d’autres n’ont qu’une hâte, c’est d’arriver !

En mer, il faut vraiment toujours avoir un œil sur les enfants. Quel que soit leur âge. Un accident est tellement vite arrivé !

Pour que les enfants apprécient les navigations, il faut les garder le plus possible occupés.

Pour avoir des idées d’activités ou de jeux qu’ils peuvent faire en mer, vous pouvez lire notre article : quelques idées pour occuper ses enfants.

Mais pour qu’il n’y ait pas de drame, avant chaque départ on leur rappellera les règles à bord en navigation :

Les règles

Pour nous, comme je le disais dans la partie sécurité, le principal c’est :

-> Des règles claires !

Les règles a appliquer en navigation doivent être peu nombreuses.

  • D’une part, pour qu’ils puissent toutes les mémoriser.
  • D’autre part pour que des règles secondaires (ex : faire attention à ses jouets) ne prennent pas le pas sur des règles prioritaires.

Exemple : Si la mer est agitée, la règle est : interdiction de sortir du cockpit.
Même si un jouet s’échappe et risque de tomber à la mer.

 

Les règles de sécurité doivent également être claires, bien expliquées aux enfants, et répétées très souvent.
Je vous redonne les nôtres pour exemple, elles ne sont que 3 :

-> Les enfants ne sortent jamais à l’extérieur si la mer est mauvaise.

-> Interdiction d’être à l’extérieur sans être accompagné d’un adulte, même par mer d’huile.

-> Une main pour soi, une main pour le bateau.

Pendant les manœuvres

La plupart du temps, on demandera aux enfants de ne pas bouger pendant les manœuvres. Pour les plus jeunes en tout cas.

Voici la manière dont nous procédons.

  • Pendant les manœuvres en mer, potentiellement dangereuses ou par mauvais temps, nos enfants doivent rester dans leur cabine à l’intérieur.
  • Quand il y a peu de risques, ils ont un endroit sur le bateau où ils peuvent observer sans risquer d’être dans nos jambes. Ce qui serait dangereux, autant pour le bateau que pour leur propre sécurité.
    En l’occurrence, ils s’assoient sur le capot de la descente.

 

Des enfants plus grands que les nôtres peuvent bien sûr aider aux manœuvres.
Si vous souhaitez qu’ils apprécient autant que vous la vie à bord d’un voilier, ils doivent se sentir impliqués.
Je me souviens toujours avec une très grande fierté que c’est moi qui ai barré, alors que je n’avais que 13 ans, tout le long de notre passage du canal de Panama !

Selon leur âge, leur motivation, leurs habilités, vous pouvez leur attribuer différentes taches.

  • Tenir la barre
  • Maintenir l’écoute pendant que vous winchez
  • Wincher (ou tourner la manivelle du winch, si on veut être plus français, mais c’est tellement plus long à écrire !)
  • Monter la voile
  • Vous amener la manivelle, la gaffe, une garcette…
  • Observer la mer pour voir s’il y a d’autres navires, les balises d’un chenal…
  • Et bien d’autres choses encore

Les possibilités sont nombreuses.

Et un autre avantage à donner un rôle à votre enfant, c’est qu’il y a plus de chances qu’il reste ainsi à la place que vous lui avez attribuée et ne se mettra pas en danger en allant là ou il ne devrait pas.

Conclusion

Comme vous avez pu le lire tout au long de cet article, avec des enfants à bord en visera toujours en priorité la sécurité.

Mais pour les aménagements, laissez parler votre inspiration, ce voyage doit être pour vous le plus beau des voyages. Il faut que tout le monde se sente bien à bord.

Vous et vos enfants !

Bon voyage à tous !

Et si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.