Kauehi, un petit coin de paradis !
Escales

Kauehi, un petit coin de paradis !

Petit atoll des Touamautu, avec 547 habitants en 2017, Kauehi est un petit coin de paradis !

Son lagon couvre 320 km2 pour une surface de terres émergées d’environ 15 km2 !Kauehi, un petit coin de paradis !

Si vous aimez la tranquillité, cet endroit est fait pour vous !

L’atoll possède une seule passe au sud-ouest nommé Arikitamiro. Elle est située à 8,5 miles du village de Tearavero, seul village de l’île.

Ses plus proches voisins sont :
PS pour les non-marins : 1mille= 1.852Km

  • Raraka à 15,5 milles au Sud Est.
  • Fakarava 31 milles au Sud Ouest.
  • Toau 41 milles à l’Ouest
  • Aratika 33 milles au Nord

Ce petit paradis fait partie de la commune administrative de Fakarava, qui comprend 7 atolls : Fakarava, Kauehi, Aratika, Niau, Raraka, Taiaro, et Toau.

En conséquence, il fait aussi partie d’une réserve Biosphère. Son le rôle est de protéger et promouvoir la diversité biologique et culturelle de ces îles.
Il pourra donc vous êtes demandé une contribution financière du fait de mouillé dans cette réserve. Mais c’est rarement le cas.

Mairie du village de Kauehi, un petit coin de paradis !
Mairie du village

Par ailleurs, on trouve tout de même à Tearavero : une mairie, une poste, une petite école, un dispensaire avec une auxiliaire médicale, un aéroport, une pension de famille et deux petits magasins…

Deux fois par mois en moyenne, un bateau de livraison passe approvisionner l’île, le « Maris Stella » ou le « Mareva Nui ».

Le réseau téléphonique de Vini y fonctionne plutôt bien. Le réseau s’étend sur une grande partie du lagon, et il est possible d’avoir accès à Internet quoique à débit réduit.

Eglise du Village
Eglise du Village

 

Le rue principale
Le rue principale

 

Mouillages à Kauehi

Village de Kauehi, un petit coin de paradis !

Comparativement à beaucoup d’atolls des Tuamotu, celui de Kauehi est en grande partie navigable. A condition d’avoir toujours une vigie à l’avant du bateau, ne l’oublions pas !
On peut mouiller un peu partout dans le lagon même si l’Est reste bien entendu plus abrité des vents dominants.

Le lagon étant plutôt grand il suffit de peu de vent pour que les vagues montent à l’interieur.

Mentionnons 4 principales zones de mouillage :

 

Près du village principal de Tearavero, à l’est de l’atoll.

15°49’32.22″S
145° 7’7.35″O

C’est le mouillage le plus pratique pour avoir accès au village. Il est d’ailleurs situé à proximité du quai de débarquement des marchandises des bateaux de fret.

Bien abrité, sur fond de sable (entre 3 et 15 m de profondeur). Il y a toutefois quelques massifs corallien, a surveiller pour éviter de les abîmer avec votre chaîne !

 

De l’autre côté du village

15°49’5.38″S
145° 6’35.92″O

Mouillage moins agréable que le précédent : les fonds sont moins beaux, l’eau y étant plus stagnante.
Par contre il est très bien protégé en cas de mauvaise météo.

 

Marae de KauehiL’ancien village

15°56’41.71″S
145° 3’27.56″O

Situé plus proche de la passe, c’est là qu’était situé le premier village de l’île.

Maintenant à l’abandon (il n’en reste quasiment plus de trace) il reste toutefois une ou deux maisons (pas d’origine) qui sont occupée de temps en temps lorsque des familles viennent y faire leur saison de copra (ramassage des noix de coco pour produire de l’huile).

Il reste également quelques traces d’un ancien Marae (ancien lieu de culte).

 

Près de la passe, à l’extérieur du lagon.

Mary sur son voilier
Mary sur son voilier, à la passe de Kauehi

15°57’0.42″S
145°10’53.55″O

Abrité par vent d’Est, il vous faudra toutefois bien surveillé la météo et venir vous abriter au village si le vent venait à changer ou augmenter.

Vous pourrez y faire de magnifiques plongées.
De nombreux centre de plongé dont ceux de Fakarava viennent de temps à autre plonger sur ce site.

 

À voir, à faire à Kauehi

Le village vue du lagon
Le village vu du lagon

Certains diront qu’il n’y a pas grand chose à faire, l’atoll étant très isolé.

Toutefois, je vous dirai qu’il y a quand même bien des choses très agréables à voir, faire ou vivre, dans ce petit coin de paradis.

De magnifiques plongée.
Comme presque partout dans les Tuamotu, les fonds sont ici magnifiques, je dirai même magiques si vous allez plonger à la passe de Arikitamiro.

Des balades agréables sur les différents motu. N’oubliez pas de demander aux résidents leur autorisation avant de vous promener sur leur motu. Enfin si vous voyez quelqu’un !
En effet, le seul endroit habité toute l’année est le village de Tearavero.

Si vous avez le matériel, le mouillage proche du village est un excellent spot pour faire du Kite surf.

Toujours si vous avez votre propre matériel, différents sports nautiques peuvent être pratiqués aisément sur ce lagon tranquille : kayak, planche à voile, snorkling, pêche au harpon ou à la ligne…

Bronzer sur la plage 🙂

Vous pouvez également demander à être initié à la culture du copra, au tressage ou à la chasse au Kaveu…

Il reste encore à Kauehi deux fermes perlières. Les autres ont fermé suite à la baisse du prix de la perle. Il est parfois possible de les visiter.

Et j’oubliais la pétanque ! Surement parce que moi je ne suis pas très douée, mais eux sont d’excellemment joueurs et ils organisent régulièrement de petits tournois le week-end.

 

Notre histoire là-bas :

Mary dans les arbres
Mary dans les arbres

Il n’y a que Mary qui a vécu à Kauehi. Nous n’étions pas encore ensemble à l’époque et du coup les enfants n’étaient pas là non plus…

Ce fut mon premier poste en tant qu’enseignante titulaire après avoir obtenu mon diplôme à Tahiti. J’ai passé 2 ans  dans cette jolie petite école de deux classes 😀
La mienne accueillant les élèves de la section des petits à la classe de CE1. La seconde accueillant les plus grands jusqu’au CM2.
Les collégiens doivent malheureusement aller étudier sur une autre île. Ce qui n’est pas facile du tout à 11, 12 ans en moyenne !

Les enfants là-bas sont vraiment géniaux. Gentils et débrouillards à la fois.

Ecole de Kauehi
École de Kauehi

Ainsi, chaque matin, je quittais mon voilier dans ma petite annexe, à l’époque une petite barque en plastique avec un moteur 2 cv. Puis je rejoignais la petite plage juste en face ou mes élèves m’attendaient et m’aidaient à tirer la barque sur la plage.
Nous parcourions ensuite ensemble les quelques pas nous séparant de l’école, où une longue journée de classe nous attendait.
J’avais la chance également d’avoir une super aide maternelle « Nana ». Elle m’a beaucoup aidé a gérer les tout petits, ce qui n’est pas simple quand on débute dans une classe multiniveau comme cela. Et en plus elle avait la générosité de m’accueillir pour manger chez elle à la pause méridienne. Son mari « Kanila » nous ayant préparé un très bon repas !

Le week-end ou pendant les petites vacances (les grandes vacances je rentrais sur Tahiti voir ma famille), les enfants  me faisaient découvrir leur atoll. Ils me montraient leurs cocotiers préférés, celui qui donne les meilleurs cocos d’après eux ! Leur petit coin secret avec une jolie plage rien qu’à eux, les jolis coquillages qu’ils avaient trouvés…

Les gens là-bas sont vraiment serviables. Il n’est pas rare de marcher sur la petite route qui traverse le village le matin et de se faire appeler « café ! », ce qui veut dire : « Viens prendre un café avec nous ! ».

Autre coutume locale, c’est le ramassage des œufs de Kaveka. En effet lors des grandes occasions, les gens du village vont sur le motus aux oiseaux ramasser un grand nombre d’œufs de Kaveka qui seront mangés en commun afin de fêter un évènement important pour tous. Par exemple juste avant la rentrée scolaire pour fêter le départ des jeunes collégiens et lycéens qui vont partir 6 mois pour étudier à Makemo ou Tahiti. Ils ne reviennent que pour les fêtes de Noël, les distances étant grandes et couteuses ici.

Comme vous pouvez le voir, la vie à Kauehi est vraiment agréable et conviviale, n’hésitez pas à vous y arrêter si vous passez à proximité en descendant des Marquises vers Tahiti. L’atoll vaut vraiment le détour !

N’hésitez pas, partagez cet article.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *