Conseils – Formations – Retours d’expériences

– Conseils

– Formations

– Retours d’expériences

Ecole à bord

École à bord : Interview de Vanessa du voilier Ohana

Ecole en voyage

Si vous voulez en savoir plus sur l’EAD ou la scolarisation des enfants dans une école locale pendant un voyage, vous êtes au bon endroit.

Et si vous êtes plus CNED ou IEF, allez écouter l’interview de Sabine : École à bord : Interview de Sabine du voilier Izayan.

Aujourd’hui, nous allons parler école en voyage avec Vanessa.
Elle vit et voyage en famille sur le catamaran Ohana, actuellement ancré près de l’île de Sal au Cap Vert.

Elle et sa famille ont déjà pratiqué déjà 2 façons de faire l’école en voyage :

  • L’EAD, les cours à distance belge,
  • la scolarisation temporaire en école locale, dans l’école internationale de Sal au Cap Vert.

Vous apprendrez dans cette interview :

  • Pourquoi ils ont beaucoup apprécié ces deux modes de fonctionnement,
  • Et vous saurez un peu mieux comment on peut s’organiser dans la vie de tous les jours pendant un voyage.

Vous verrez, Vanessa donne beaucoup de détails concrets, cela permet vraiment de mieux se projeter.

Alors qui sont-ils ?

Il s’agit d’une famille belge.

Vanessa, JP, et leurs 2 fils Diego, 9 ans et Esteban, 6 ans.

Ils vivent et voyagent sur le catamaran Ohana.

Ce voyage est pour eux un projet de longue date. Afin de passer plus de temps en famille et de mieux profiter de la vie, tous ensemble.

Vous pouvez les suivre sue leur page Facebook : Ohana’s trip.

Leur parcours sur les mers (pour le moment) :

Ils sont partis de Dunkerque en octobre 2020.

Ce fut un départ plus tardif que prévu, à cause du Covid. Encore lui. Il aura compliqué bien des départs en voyage ces dernières années.

Mais les plus courageux et motivés d’entre nous ne renoncent pas à cause de ce genre de « détails ». On s’organise en conséquence, c’est tout. Et à ce que je sache, ce n’est jamais regretté.

Alors, ils ont d’abord traversé le Golf de Gascogne, puis visité l’Espagne, le Portugal, les îles Canaries et enfin, le Cap Vert, où ils sont depuis 8 mois.

C’est une longue étape, mais le voyage est loin d’être fini. Puisqu’il s’agit d’un voyage à durée indéterminé. Peut-être un tour du monde. On le saura dans quelques années.

Ils en profitent au maximum avant de se laisser porter plus loin. Où ? Tout dépendra du vent et surtout de l’ouverture des frontières (ce qui est nettement moins poétique, mais on n’y peut rien, c’est l’air du temps).

Le but de ce voyage : faire des rencontres, découvrir des cultures et des pays différents. Ainsi que tout ce qu’un voyage en famille pourra leur apporter.

Vous trouvez qu’ils n’ont pas l’air de profiter de la vie ?!

Quelques informations clefs sur l’EAD :

Il s’agit de L’E-learning ou Enseignement à Distance (EAD) proposé par la Fédération Wallonie-Bruxelles, donc des cours à distance belge.

Concrètement, c’est une plateforme en ligne sur internet où sont proposés des cours à distance du primaire (CP français) au lycée.

Bien moins cher que le CNED, il est aussi utilisé par de nombreuses familles françaises. Les programmes scolaires belges n’étant pas très différents des programmes français.

Pour les petites classes (le primaire) ils ne proposent que les cours de math et de français.

Un des seuls inconvénients, pour les voyageurs que nous sommes, est la connexion à internet quasi quotidienne qui est nécessaire pour suivre les cours. La majorité des activités étant à faire en ligne.

Mais les avantages sont nombreux :

  • Déjà, il s’agit d’un service proposé par le « ministère de l’éducation belge »
  • Donc il n’y a pas d’obligation d’assiduité. Pas de conditions particulières d’inscription.
  • Si les parents disent à l’institution qu’une partie du programme a été acquise autrement (par exemple lors de la scolarisation temporaire des enfants dans une école étrangère), l’enfant peut automatiquement passer au module suivant.

Certes, il y a des tests ( pour les Belges) à 8, 10 et 12 ans. Mais ne les font pas obligatoirement passer quand les enfants sont à l’étranger.

De plus d’après Vanessa, on peut visualiser facilement la progression annuelle de l’enfant. Pour s’organiser par rapport aux navigations ou autres périodes sans internet par exemple.

En savoir plus sur l’école internationale de Sal (Cap Vert)

Vous pouvez trouvez plus d’informations sur ce site : Escola Internacional Sal.

C’est une école privée, donc payante.

La langue d’enseignement principale est le français même si certains cours sont en portugais.

Il s’agit d’une petite école (55 élèves) multi-niveaux avec 3 classes : Maternelle ; CP/CE1 ; CE2/CM1/CM2.

Ils proposent des activités très différentes des écoles classique en Belgique ou en France.

Par exemple : le sport peut être du surf ou de la lute sur la plage.

Ils font des sorties nettoyage de plage et parfois du camping sur la plage pour voire les tortues sortir de leurs œufs.

Diego et Esteban ce sont facilement intégrés et adorent vraiment cette école. Et si les enfants sont motivés, ils ne peuvent que mieux apprendre.

Et maintenant, si vous voulez savoir comment ils ont vécu tout cela : allez écouter l’interview !

Partager l'article :
 
 
   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.