occupe ses enfants
Enfants à bord

Quelques idées pour occuper ses enfants

Quelques idées pour occuper ses enfants
-> lorsqu’on est isolé du reste du monde

J’ai choisi d’écrire cet article maintenant, parce qu’il se prête aussi bien à une longue navigation, comme notre navigation de Whangarei à Tubuai, qu’au contexte actuel. En effet tout le monde cherche en ce moment des idées pour occuper ses enfants tout en restant isolés à cause du Coronavirus.

Il s’agira quand même ici d’activités qui peuvent se pratiquer sur un voilier. À la marina, au mouillage ou en mer.

Le gros avantage de maintenir ses enfants actifs en traversée c’est qu’ils seront alors moins sujets au mal de mer ! C’est plus souvent ceux qui s’ennuient qui seront malades.

Voici donc quelques idées pour occuper vos enfants lorsque vous êtes loin de tout, dans un petit mouillage perdu, en plein milieu du vaste océan pacifique, ou pourquoi pas, enfermé dans votre appartement.

Je commencerai par les jeux que l’on pratiquait le plus souvent en navigation lorsque j’étais petite : les petits jeux oraux et la lecture.

Ensuite, je vous proposerai quelques activités qui demandent une météo plutôt calme : les jeux de société principalement.

Plus tard, nous en viendrons à celles nécessitant vraiment une mer d’huile : jeux de construction et activités extérieures.

Je terminerai par quelques mots sur l’école à bord, qui est bien entendu une manière d’occuper ses enfants avantageuse, mais ce n’est pas le sujet premier de cet article plus basé sur les divertissements.

Petits jeux à l’oral (sans matériel)

L’avantage de ces jeux, c’est qu’il n’y a besoin d’aucun matériel. Tout le monde peut participer. On peut s’y amuser quand on en a envie, que la mer soit calme ou agitée.

  • Ni oui ni non : Le meneur de jeu pose des questions auxquelles il ne faudra répondre ni par oui, ni par non sous peine d’être éliminé.
  • Devine ce que je vois : le meneur choisit un objet et commencera généralement par la phrase : je vois quelque chose de « bleu ». Les jours peuvent ensuite poser des questions afin de trouver de quel objet il s’agit.
  • Devine qui c’est : même chose que le jeu précédent sauf qu’il s’agit de deviner une personne/un personnage.
  • Jeu du petit bac : Il peut se faire seulement à l’oral, on ne comptera pas les points.
    Le meneur choisi une lettre de l’alphabet, et chacun son tour les jours devront trouver des mots commençant par cette lettre : prénom, animal, fruit ou légume, objet, métier, nom de ville…
  • Dans ma valise, il y a… C’est un jeu de mémoire. Le premier joueur dit par exemple : Dans ma valise, il y a une chemise. Chaque participant rajoutera à son tour un objet dans la valise, jusqu’à ce qu’un joueur oublie un des objets.
  • Chants : Apprendre une chanson ou en inventer une, selon son envie.
    Je ne suis pas une très bonne chanteuse, mais je me souviens avec tendresse de notre navigation Bora Bora -> Tahiti en décembre alors qu’Elyanne avait 2 ans. Pendant toute la traversée (soit pendant 2 journées), elle a voulu apprendre à chanter « Petit papa Noël ». Ça a été long pour moi parfois, mais elle ne s’est pas ennuyée du tout 🙂
    En plus, elle était toute fière de pouvoir entonner cette chanson à « papi, mamie » à son arrivée !

Jeux de mains

Là aussi besoin d’aucun matériel et peu se faire avec presque n’importe quelle météo.

Ce sont les jeux qui se pratiquent le plus souvent à deux. Les enfants se tapent dans les mains de manière coordonnée en chantant une petite chanson (ex : trois petits chats, tiens voilà main droite, je te tiens par la barbichette…).

Un peu ennuyeux quand ce sont les grands qui s’y mettent (c’est souvent un peu bruyant). Ce sont des jeux vraiment intéressants à faire avec les tout petits.
Ils aident à travailler le développement moteur et la mémoire.

Vous trouverez des exemples de jeux avec les comptines correspondantes sur le site Tête à modeler.

Lire des livres

Tout bon voilier qui se respecte a à son bord une petite bibliothèque regroupant quelques excellents ouvrages pour petits et grands.
Même si cela se perd un peu.
Nous-mêmes utilisons tous deux maintenant plus souvent notre liseuse que les livres papier.

Mais pour les enfants ce n’est pas le cas. On préfèrera le papier la plus part du temps, surtout pour les petits. Ce n’est pas le même contact, la même odeur, la même texture. De plus, ils passent déjà suffisamment de temps devant un écran, alors on évitera d’en rajouter inutilement.

À l’époque de notre enfance, l’échange de livres était aussi un prétexte pour nouer contact avec d’autres voiliers.

Enfants nous faisions souvent des lectures collectives en navigation. Les deux plus grandes (Lucie et moi) alternions la lecture pour les deux plus jeunes.
S’en suivaient parfois de longs débats d’interprétation ou d’imagination sur la suite probable de l’histoire.

Attention, lire peut déclencher le mal de mer chez certaines personnes. Dans ce cas, on pourra se rabattre sur des livres audio.

Occuper ses enfants avec des jeux d’imitation

Ce sont tous les jeux dans lesquels on fait semblant.
Les préférés de nos enfants sont : jouer aux pirates, à la maîtresse, à faire la cuisine (ou restaurant), au papa et à la maman…

La plupart de ces jeux nécessitent peu de matériel, on peut généralement faire avec les moyens du bord.
La vaisselle plastique servira a monter un restaurant
L’annexe sur le pont fera office de bateau pirate.
Et un simple cahier (ou des chaussures à talon, ne me demander pas pourquoi) transformera Elyanne en maîtresse d’école.

Je me souviens aussi de « l’émission winch » émission radio que ma petite sœur et mon petit frère (de 6 et 9 ans à l’époque) animaient autour du winch lorsqu’on était en mer. Étrangement, cette émission n’existait pas lors des escales. Le contexte ne devait pas leur convenir.

Pour tous ces jeux-là, il suffit de se laisser guider par les enfants qui ont toujours beaucoup d’idées.

Les jeux de société

En plus d’être amusants, ils développent de nombreuses compétences chez les enfants. Des compétences motrices et des compétences de réflexion.

Attention les jeux de cartes et jeux de plateau ne sont pas toujours pratique sur un bateau, surtout à l’extérieur. Lorsqu’une carte tombe à la mer, c’est problématique, et si tout le plateau est renversé à cause d’une vague, vous imaginez le drame.

La liste est longue et je ne citerai ici que ceux que j’ai déjà essayés et qui m’ont plu. De même, je ne proposerais que ceux qui sont utilisables sur un voilier. Ainsi les mikados ou le Jenga (la tour infernale) que j’aime beaucoup ne sont vraiment pas indiqués sur un voilier, ou alors il faudra faire évoluer les règles !

Sur un catamaran, à moins que la mer ne soit vraiment mauvaise, on pourra élargir le champ des possibilités.

Jeux de dés

En mer : à lancer de préférence dans une boite type couvercle de puzzle pour ne pas les perdre.

  • Yam’s
  • 4-21
  • 30-12
  • Wazabi (il y a aussi des cartes, donc en intérieur de préférence)

Jeux de cartes

Se jouent de préférence à l’intérieur s’il y a un peu de vent. Sauf si votre cockpit est bien fermé.

  • Le président
  • La bataille
  • L’ascenseur
  • Le Uno
  • Le Mille bornes

Les jeux de plateau

Seulement ceux ou les pièces tiennent bien en place :

  • La bataille navale
  • Mastermind
  • Échec ou jeu de dames aimanté.
  • Qui est-ce ?

Ceux qu’on peut reproduire sans les acheter :

  • Mémory
  • Le compte est bon
  • Dessiner c’est gagner (Pictionary)

Jeux de construction/Puzzle

Là aussi, on trouve de nombreux jeux dans le commerce. Différends selon l’âge des enfants.
Ils permettent de développer la motricité des enfants et restent aussi très amusants pour les adultes.

Ainsi la pyramide de cube qu’on fait habituellement avec un petit de 2 ans pourra devenir un vrai chalenge pour les plus grands si la mer est agitée.

Lego, Playmobile, Meccano, Kapla, cubes en bois, blocs à picots, blocs magnétiques… le choix est vaste.

Toutefois, mon jeu préféré restera celui des pinces à linge. Presque toujours à portée de main sur un voilier, elles se prêtent à un grand nombre de constructions : avion, bonhomme, robot… de grands moments de mon enfance.

Occuper ses enfants avec des activités créatives

Selon vos compétences et les capacités de vos enfants, ça peut être l’occasion de se lancer dans des ateliers de création :

  • Peinture
  • Pâte à modeler
  • Pliages
  • Bricolage
  • Fabrication de bijoux
  • Couture

Faire des coloriages

Il en existe pour tout âge. En cahier à acheter dans les commerces ou sur internet.

Choisissez des thèmes qui plaisent à votre enfant.

Occuper ses enfants en cuisinant

On peut ainsi lier l’utile à l’agréable en se lançant dans la confection de savoureuses recettes de cuisine. La plupart des (jeunes) enfants adorent aider maman ou papa à faire la cuisine.

Pour les 5-6 ans, c’est aussi une excellente manière de leur faire travailler discrètement la lecture en suivant une recette. Les plus jeunes travailleront leur dextérité manuelle et les plus grands leurs aptitudes à suivre des étapes pas à pas. Et même à innover si vous faites vos propres recettes.

On ferra bien entendu attention en pleine mer à éviter les recettes à base de friture ou autres étapes dangereuses si une vague imprévue venait à compromettre vos confections.

Activités sportives/extérieures

On arrive au point le plus compliqué. Que ce soit en pleine mer ou en période de confinement il est souvent problématique de faire des activités sportives extérieures. Il faudra bien sur bien veiller à la sécurité.

Toutefois, nos enfants en ont besoin ! Vous avez probablement tous vécu une de ces journées où pour x raisons on ne met pas le pied dehors. Et quand arrive le soir les enfants sont sur le point d’exploser d’un trop-plein d’énergie !

Si votre bateau est assez grand et la mer vraiment calme, il peut être possible pour les plus petits de faire du vélo, de la balançoire ou de courir autour du bateau. Même, pourquoi pas, d’installer une petite piscine sur le pont ou dans le cockpit.

Si ce n’est pas le cas, on se contentera d’activités gymniques ou de yoga qui peuvent d’ailleurs aussi se faire en intérieur. Sur un tapis ou sur une couchette.

Une activité libératrice d’énergie que vous pouvez faire si vous êtes en pleine mer, ce sont les hurlements ! Pendant un petit quart d’heure, on hurle le plus fort que l’on peut, et tout ce qu’on veut ! Je vous assure, ça fait vraiment du bien. Pour les petits comme pour les plus grands.
On éviter bien sur de faire cela en marina !

Ordinateur, tablette et autres écrans

On sait tous qu’il est très facile d’occuper ses enfants avec la télévision, l’ordinateur, la PlayStation, la tablette… Nous avons nous-mêmes les quatre à bord du « Phoenix ».

Il est conseillé de limiter leur utilisation au maximum, surtout chez les jeunes enfants.

Ainsi d’après le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel soutenu par le ministère de la Santé :
Pas d’écran avant 3 ans.
De 3 à 6 ans : pas plus de 30 à 40 minutes par jour (tous écrans confondus).
Entre 6 et 10 ans : Pas plus de 1 heure par jour.
10 ans et plus : éviter les écrans au réveil et le soir avant de s’endormir. Et aider votre enfant à choisir des programmes et des jeux adaptés à son âge. Informez-le également des dangers d’internet.

Faire l’école a ses enfants

C’est bien sûr une occupation à part entière. Toutefois, contrairement à l’école, maintenant votre enfant bénéficie d’un professeur particulier (vous). Ainsi à la place des 5-6h journalière, il est possible de n’y consacrer que 3-4 heures, selon leur l’âge et leur efficacité au travail !

Surtout si vous jouez régulièrement avec eux à des jeux de société ou autres activités qui font travailler leurs capacités de réflexion et de mémorisation.

C’est souvent un fort sujet de préoccupation pour les parents souhaitant partir pour un voyage au long cours. C’est donc pour vous une excellente occasion, vous allez pouvoir tester les différentes possibilités en ce moment !

Je ne donnerai ici que quelques pistes de réflexion. Il y a tellement à dire sur le sujet que cela méritera un article complet par la suite :

  • Suivre les cours du CNED : ils sont actuellement en accès libre, c’est le moment d’essayer si vous voulez savoir à quoi ça ressemble. Nous avons suivi tous deux les cours du CNED étant enfant, et personnellement j’ai beaucoup aimé ce mode de fonctionnement.
  • L’éducation libre : vous êtes libre d’éduquer vos enfants à votre manière à condition qu’il ait acquis en fin d’année les compétences attendues par l’éducation nationale.
    C’est plus difficile, mais au combien plus stimulant !

Il s’agit bien ici d’une liste non exhaustive. Il existe bien d’autres choses à faire pour occuper ses enfants à bord.

Mais j’espère que ça vous aidera à aborder les semaines à venir avec plus de sérénité.

S’il y a d’autres activités que vous aimez faire avec vos enfants, n’hésitez pas à les partager ici ! Cliquez sur commenter !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

6 Comments

  • bruno

    Bonjour ”Mary/Anto”.
    J’ai bien reçu votre mail… ou comment occuper ses enfants en période de confinement !. Chez nous, les enfants sont devenus adultes (18 et 21 ans)… !
    Et de retour à la maison pour cause de fermeture de fac généralisée.
    Il ne s’agit plus de les occuper, mais plus souvent, de les éviter dans la maison, ou tout du moins, préserver pour chacun et chacune sa zone d’intimité, et ce pour ne pas mettre en marche la susceptibilité exacerbée résultant du confinement. Nous sommes loin du confinement volontaire, choisi, désiré, des traversées océaniques; La ville s’est refermée sur nous, avec tous ses bénéfices quand elle est ouverte, et toutes ses contraintes quand elle se referme sur elle même…
    Il nous reste le rêve d’un plus tard plus serein, même si ce coup de semonce, annonce peut-être un futur parcouru de semblables vagues scélérates et meurtrières.
    Il nous reste ce projet de repartir, ma femme et moi sur notre bateau-maison(Trismus37), 25 ans après notre premier voyage, et parcourir le bassin méditerranéen, à la recherche de mouillages tranquilles, mais aussi à la rencontre du berceau de la civilisation arabe-européenne.
    Il nous reste… tant de choses à attendre, à atteindre…
    Il nous reste l’envie.
    Bruno.

    • Mary & Anto

      Merci pour votre commentaire.
      C’est vrai qu’avec des « enfants » de 18 et 21 ans ce n’est plus le même contexte ! Mais ça peut aussi être une occasion de se retrouver, il existe des jeux de société pour adulte vraiment sympa comme le « Dixit » ou le « Wazabi » !
      Quoi qu’il en soit, il est vrai que le confinement a tendance à exacerber les réactions…
      En tout cas, nous vous souhaitons de pouvoir réaliser bientôt ce beau projet de voyage. Nous-mêmes connaissons peu la méditerranée, nous sommes partis depuis trop longtemps, mais ce sont là aussi des escales qui font rêver !
      Bon courage et bonne continuation.

  • Laurz

    Tellement de bon souvenirs… L’émission Winch, hurler comme des loups à la belle étoile, jouer à il ou elle, inventer des histoires d’Harry Potter avec les nounours !!
    Aujourd’hui seule dans mon appartement, c’est plutôt, sport, peinture et coloriage qui occupe mes journées 🙂

    • Mary & Anto

      Oui, ça en rappel des souvenirs 🙂 Alors comme ça tu ne vas pas hurler à ton balcon le soir pour décompresser après une journée enfermée ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *