Conseils et retours d'expériences d'une famille sur la mer.

Conseils et retours d'expériences d'une famille sur la mer.

L'organisation

Comment annoncer son départ, à son travail, et à ses proches ?

Ça y est, la décision est prise, la date est fixée. Vous commencez déjà à vous projeter dans ce futur voyage : le vent qui souffle dans les voiles, l’aventure, la liberté…

Puis vous retombez les pieds sur terre.

En effet, pour vous, pas de soucis, c’est une décision murement réfléchie, vous savez (à peu près) ou vous mettez les pieds.
Mais maintenant, comment annoncer son départ à son entourage ?

Alors, nous concernant ce 3ème départ a été facile. Tout le monde savait, le travail comme les proches, qu’à un moment ou à un autre, nous allions repartir.
Ainsi, pour être franc, quand la décision a été prise, ça a été juste un appel téléphonique pour les parents, frères et sœurs et amis les plus proches :

Allo, ça va ? Ça y est, on s’est décidé, on part en juillet prochain !

Tandis que pour les autres, ç’a été en même temps que vous, nos lecteurs : D
Par l’intermédiaire de ce blog, dans l’article : Partir en voilier : Nous c’est pour bientôt, et vous, prêts pour le grand saut ?

ou sur notre page Facebook : Voyage en Voilier

Et un peu plus officiellement pour le travail bien sûr.

Mon premier départ, il y a plus de 20 ans.

Vous vous en doutez, chaque cas est différent, nous avons tous une « vie » unique.

Ici, en l’occurrence, il s’agit des souvenirs d’une jeune fille de 12 ans.

Annoncer son départ quand on est enfant ce n'est pas si facile.

En fait, je ne me souviens pas vraiment du moment exact où nos parents nous ont annoncé la nouvelle.
Ils y pensaient probablement déjà depuis un moment.
C’est pourquoi, pour moi, la véritable annonce a été l’achat du Noé, le voilier avec lequel nous allions partir.

En effet, une « belle » journée de novembre, au salon nautique du Crouesti, un peu plus de 6 mois avant de lever l’ancre pour de bon, nous avons trouvé la perle rare.

Et c’est à ce moment-là que pour moi, les choses sont devenues réelles.
Ce nouveau voilier était celui avec lequel nous allions partir pour une grande aventure.

L’annonce du départ à l’école :

Par contre, je me souviens très bien des premières fois, où j’en ai parlé aux amies au collège, elles ne m’ont pas cru… Les profs aussi d’ailleurs !
À noter si vous avez des enfants, annoncez-le à leurs enseignants avant qu’eux même en parlent.
Ça évite d’être pris pour un mythomane, ce qui, vous vous en doutez, est assez désagréable.

Ensuite, il y a eu un peu de jalousie. En effet, l’une de mes amies m’a peu de temps après annoncé qu’elle aussi allait partir « faire le tour du monde ». Pour apprendre quelques jours plus tard, que en fait non.

Puis, pour finir, un peu de tristesse, nous ne savions pas du tout si nous allions nous revoir un jour.

L’annonce du départ à la famille :

Mes parents avaient choisi de l’annoncer au moment des fêtes de Noël. Les réactions ont étés plutôt bonnes, même s’il est probable, qu’en fait ils n’y croyaient pas trop.
Nous ne faisions pas partie d’une famille de voyageurs. Ils devaient penser que nous n’oserions pas. Où que nous allions vite revenir.

Pour tout dire, je me rappelle surtout que nous avions annoncé au reste de la famille que nous partions pour un an. Nos parents nous avaient expliqué qu’il y avait de grandes chances que le voyage dure plus longtemps, mais que comme nous n’avions pas de date de retour fixé, c’était plus simple.

L’annonce du départ au travail :

Mes parents étaient alors leurs propres patrons. Ils avaient un petit commerce de proximité. Reconnaissons que c’est un avantage, pas besoin de prévenir ou demander l’autorisation à qui que se soit.

Même s’il leur a fallu vendre le fonds de commerce avant le départ, c’était vraiment une petite épicerie de campagne, ce n’était pas un trop gros engagement.

Il semble que beaucoup au village, ont pensé que nous avions gagné au loto…
Comment expliquer sinon, que de petits commerçants aient pu économiser suffisamment pour partir voyager au bout du monde !
(Au cas où la réponse vous intéresse : en travaillant beaucoup pendant 13 ans, et en dépensant vraiment un minimum.)

Petite épicerie de campagne française.

Quand et comment annoncer son départ au travail ?

C’est un point qui peut faire peur, et même en faire hésiter partir.
Bien sûr, ça dépend énormément de votre travail.

L’exemple des fonctionnaires

Si vous êtes fonctionnaire, comme moi actuellement, nous avons la chance de pouvoir assez facilement demander un an (ou plus) de mise en disponibilité. Il faut bien sûr prévenir son administration au moins 3 mois avant le départ.

C’est de droit ou soumis à autorisation, selon le type de demande.

Pour moi, ça s’est très bien passé et je n’ai eu aucun souci avec ma hiérarchie les 2 fois ou j’ai fait ma demande.

Si vous êtes intéressé, vous trouverez plus d’informations à ce sujet sur le site : Service — public.fr

Les entreprises qui permettent le congé sabbatique.

Il est à noter que bon nombre d’entreprises laissent la possibilité de prendre un congé sabbatique d’un an.
Ce qui est, il faut l’avouer, assez rassurant, quand on n’est pas sûr de pourvoir assurer financièrement plus longtemps.
Ou quand on a pour projet un voyage d’un an seulement.

Si vous souhaitez plus d’informations à ce propos, vous pouvez consulter l’excellent blog de Alexandre Willocquet, 11 mois pour changer de vie. Il vous expliquera très clairement les démarches à effectuer et donne même de très bons conseils sur la manière de financer ce type de projet.

D’autres exemples :

Si vous êtes votre propre patron : à vous de voir si vous pouvez trouver une personne de confiance pour gérer votre entreprise à votre place ou si vous préférez vendre.

Annoncer son départ pour un skiper pro. pas de soucis c'est la routine.

Précisons également qu’il y a un certain nombre d’emplois où vous n’aurez d’autres choix que la démission.
Ce n’est pas une décision facile à prendre, bien entendu. Mais si vous êtes sûr de vous et confiant dans votre projet, il n’y a pas de raison d’hésiter. Votre voyage va probablement vous changer plus que vous ne le pensez.

Et qui sait de quoi vous aurez envie au retour (si retour il y a).
Une chose est sûre, c’est que vous aurez acquis beaucoup de compétences « réactivité, adaptabilité, techniques diverses : peinture, couture, mécanique… » souvent très appréciées dans n’importe quel emploi.

Et j’ai failli oublier la retraite ! Quelle meilleure occasion de changer de vie ! Et de partir ou repartir à la découverte du monde !
N’oubliez pas, dans ce cas, de bien régler toutes les démarches administratives avant le départ, c’est souvent beaucoup plus compliqué (et plus long) à faire à distance.

Alors, quand l’annoncer :

Légalement, tout dépend de l’entreprise où vous travaillez ainsi que de votre ancienneté. Vérifier dans votre contrat de travail la durée du préavis indiquée.
Dans la plupart des cas, il y a entre une semaine et 3 mois de préavis.

Toutefois, si vous êtes en bon terme avec votre employeur et que vous souhaitez le rester et peut-être même réintégrer votre emploi, à votre retour, autant annoncer son départ plus tôt.

Personnellement, je trouve qu’entre 3 et 6 mois avant c’est plus courtois et ça permet à votre employeur et vos collègues d’anticiper et de trouver plus facilement quelqu’un pour vous remplacer. Et peut-être pour vous de le/la former.

Mais si pour une raison ou une autre, vous pensez que cela sera mal pris. Que vous craignez que cela dégrade vos conditions de travail. Envoyez juste votre courrier recommandé dans les délais nécessaires.

Comment l’annoncer :

Je vous conseillerais de vous préparer un minimum en vue de cette annonce. Afin d’être sûr de vous et de présenter les choses correctement.

Si vous êtes en bon terme avec vos collègues, ce serait dommage que ceux-ci puissent penser que vous les laissez tomber.

Prenez rendez-vous, faites votre annonce personnellement et avec sincérité.

C'est l'annonce d'un grand départ !

Vous pouvez, si cela vous semble pertinent, leur expliquer pourquoi vous avez pris cette décision, quels pays vous pensez visiter, comment vous allez leur donner des nouvelles…
En général, ils prendront mieux le fait que vous les quittiez pour un voyage que pour un nouveau travail chez la concurrence…

Il y a plus de chances que votre dernière période de travail se passe mieux si vos collègues sont contents pour vous. Parce que dans tous les cas, croyez-moi, les dernières semaines vont vous paraitre très longues !

Personnellement, ça va faire presque 1 mois que je compte les jours. Là, il me reste encore 2 semaines, soit 10 jours de travail : D.

Quand et comment annoncer son départ à la famille et aux amis ?

Il est indéniable que cette partie est encore plus personnelle et propre à chacun.
Cela dépendra certainement en grande partie de votre personnalité. Ainsi que des raisons de votre départ.

En effet, nous avons connu un certain nombre d’expatriés, qui se sentaient oppressés par certains membres de leur famille, et qui les appréciaient nettement plus, maintenant qu’ils étaient loin.

Quand annoncer son départ à ses proches :

Il n’y a pas vraiment de bon moment. Mais laissez-leur du temps pour digérer la nouvelle.
Un général, il faut au moins quelques mois pour préparer le bateau et tout les autres éléments importants du départ (vente de biens, déménagement…). À ce moment-là, ce sera probablement assez clair pour tout le monde.

Autant annoncer son départ d’abord aux personnes qui nous sont les plus proches.
Soulignons qu’il est préférable de ne pas laisser un trop long délai entre les premiers et les derniers informés, il faudrait mieux éviter qu’ils l’apprennent par mégarde.

Et s’il y a certaines personnes à qui vous n’avez pas envie de l’annoncer, rien ne vous y oblige. Pensez juste à en prévenir les autres.

Comment annoncer son départ à ses proches :

Il peut ici y avoir beaucoup plus de fantaisie.
Grande annonce spectaculaire, lors d’un rassemblement pour une fête ou anniversaire.
Annonce personnalisée, en mode confidences à des amis précieux.
Dépars à la sauvette, sans rien dire à personne (pas très cool d’après moi).
Courrier d’annonce personnelle à tous ceux qui sont concernés….

En tout cas, si la personne vous tient à cœur, il est toujours mieux de lui annoncer personnellement, même si vous n’êtes pas sur de la manière dont elle va le prendre.

Là encore, il peut être nécessaire de se préparer. Cela afin de trouver des arguments qui sauront rassurer ceux qui s’inquiètent pour vous.

Il faut être franc, tout le monde ne le prendra peut-être pas bien. Il est même possible que certains vous reprochent votre départ. Vous accuse de les abandonner…
C’est pour cela qu’il est important de s’être bien préparé et d’être sur de sois avant d’en parler aux autres. Vous saurez alors plus facilement trouver les mots justes.
Ou vous arriverez plus facilement à ne pas tenir compte de ceux qui ne comprennent pas.

Vous pouvez d’ailleurs lire à ce sujet notre article phare sur la préparation d’un long voyage.

Annoncez-leur déjà quand et comment vous leur enverrez des nouvelles régulières. Ça rassurera ceux qui ont besoin de l’être et montrera à tous que vous continuerez à penser à eux.

Le Noé a annoncé son départ, ça y est, il est parti à l'autre bout du monde.

Ainsi, vous aurez certainement à annoncer votre départ plus d’une fois. Dans des circonstances et sur des tons différents.

L’idéal serait de trouver les mots qu’il faut, pour chaque personne. Ceux qui rassurent, ceux qui convainc, ceux qui viennent du cœur et qui feront que pour tous, vous avez été présent pendant une partie de leur vie, et même si là vous vous éloignez, ce n’est pas définitif et ils resteront présents dans votre esprit pendant ce voyage.
Vous porterez une part d
’eux par delà les mers.

Et vous, comment c’est passée l’annonce de votre départ ? Partagez là avec nous dans les commentaires.

Le phoenix vous dit au revoir
Partager l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.